dimanche 29 janvier 2017

5 choses à ne pas dire à une maman fatiguée et 5 moyens de l'encourager

    Toutes les mamans de jeunes enfants passent parfois par des périodes d'épuisement physique, nerveux ou émotionnel.
    Ce sont des moments où soutien, écoute et encouragements sont les bienvenus. Mais de bonnes intentions ne suffisent pas toujours pour être une aide réelle pour une amie épuisée. Avec la fatigue, nous sommes plus enclines à interpréter négativement les paroles des autres.

    Alors voici 5 choses à ne surtout pas dire à une amie fatiguée par le comportement de ses enfants :

    1) "Mais non, ne t'en fait pas, ils ne sont pas si terribles. Tu as des enfants faciles ! Si tu avais vu les miens, ils étaient bien pires ! Ils me faisaient ci, ci et ça,..."

Cette phrase part d'un bon sentiment, le but est de rassurer. Mais elle a en fait l'effet inverse et pourra être interprétée comme : "avec les enfants que tu as, tu n'as vraiment aucune raison d'être fatiguée !" Ou bien " si tu ne t'en sors pas avec des enfants faciles, qu'est-ce que ce serait si tu en avais des difficiles !"

    2) "Quoi ? Il a osé faire ça ? Je comprends que tu craques ! C'est intolérable ! Les miens n'ont jamais fait de choses pareilles !"

Là, le but est de montrer de la compréhension à la maman, mais cela aura à nouveau un effet très culpabilisant, et pourra être compris comme : "Qu'est-ce que tu éduques mal ton enfant ! Si tu l'éduquais correctement, il ne ferait jamais ça !"

    3) "Tu n'en peux plus ? Tu devrais faire ceci,... t'y prendre comme cela,... Moi, c'est ce que j'ai toujours fait avec les miens et ça marchait très bien !"

Le conseil est certainement bon. Mais là encore, il laisse entendre à la maman fatiguée qu'elle n'est vraiment pas très douée avec ses enfants.

En fait, les comparaisons avec nos propres enfants et notre propre manière de faire auront presque toujours un effet négatif sur elle au lieu de l'encouragement que nous souhaitions lui prodiguer.

    4) "Ne t'inquiète pas, dans vingt ans, tu regretteras ces moments !"

Oui, peut-être,... ou pas ! Il est certainement vrai qu'on se rappellera avec nostalgie des jeunes années de nos enfants parce qu'elles contiennent beaucoup de bonnes choses. Mais personne ne regrette la fatigue, les nuits sans sommeil, les luttes, les caprices,...
Dire cela, c'est minimiser la difficulté que traverse cette jeune maman. C'est lui laisser entendre peut-être que dans 20 ans, ce sera plus dur encore.

    5) "Si tu comptes sur le Seigneur, il te donnera au quotidien la force dont tu auras besoin pour faire face"

Cette phrase est vraie et peut être un bon encouragement. Mais dans une situation où les forces manquent malgré les appels au secours, cela peut être encore plus démoralisant. Laisser penser que si tu n'en peux plus, c'est que tu ne comptes pas assez sur la grâce de Dieu.

~

    Mais alors, on ne peut plus rien dire ?! Quoi qu'on dise, ce sera mal interprété ! Alors comment encourager réellement une amie dans cette situation ?

    Il est vrai qu'excepté en ayant énormément de tact, il sera très difficile d'encourager par des paroles. Mais voici 5 choses que l'on peut faire :

    1) Lorsqu'une amie nous confie ses fardeaux, on peut déjà l'écouter. Parfois, rien que le fait de d'en parler va lui faire du bien.
    2) Et se confier à une personne capable de comprendre ce qu'elle ressent l'aidera plus encore.
Si tu as traversé des moments comme ceux qu'elle traverse, tu peux le lui dire. Lui dire que tu te souviens à quel point c'était dur, que tu avais l'impression que ça durerait toujours, que tu ressentais vraiment le besoin qu'on prie pour toi.
    3) Engage-toi à prier pour elle et demande-lui des nouvelles de la situation.
    4) Ne la prends pas en pitié mais fais-lui plutôt des compliments. Dans ces moments-là, on se sent nulles, pas la hauteur de la tâche. Il y a certainement un domaine dans lequel tu la trouve super ! Dis-le lui, ça lui fera du bien !
    5) Et enfin, si tu le peux, propose-lui de l'aide. Par exemple propose-lui de lui garder les enfants un jour de la semaine à venir pour qu'elle puisse souffler un peu. Parfois, l'épuisement vient du fait d'être prisonnière d'une situation, de n'avoir aucun moment pour souffler et se ressourcer. Avoir une après-midi sans eux pour faire autre chose l'aidera peut-être à aller mieux.

    Ces listes ne sont certainement pas exhaustives. Ce ne sont que quelques idées qui me viennent à l'esprit parce que je les ai vécues et entendues. Si tu penses à d'autres choses à ne pas dire ou à d'autres moyens d'encourager, n'hésite pas à compléter mon article dans les commentaires !








Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...